top of page
Rechercher

Ostara : Pain à l'ail des ours & sablés à l'ortie

Dernière mise à jour : 1 mai 2022

Ostara arrive en Mars, et le jour est enfin égal à la nuit. L'équinoxe de Printemps est arrivée. L’époque des semailles et des labourages est revenue. Les petites primevères et les violettes font leur apparition dans nos jardins.

Nous célébrons cette lumière qui grandit, le retour à la vie de la Nature et des plantes.


Il est temps pour nous de partir à la récolte de l'ail des ours. C'est une coutume familiale que nous adorons, et qui nous rappelle tous les ans que nous sommes enfin au Printemps.

Nous nous rendons en forêt, au bord d'une rivière. L'air y est frais et humide. L'endroit parfait pour le rencontrer. Les banches des arbres sont tout juste éclairées par quelques rayons de soleil, qui se faufilent jusqu'à nous.



La fin du mois de Mars est la période idéale pour récolter cette plante, que ce soit les feuilles, qui sont grandes et d'un vert tendre, ou les fleurs encore en boutons. On se rapproche du sol, et l'on est saisit par cette odeur d'ail, si caractéristique de cette plante.


L'ail des Ours était déjà connu des Celtes et leur fournissait une des premières ressources à la sortie de l'Hiver. Comme c'est une plante abondante, nous pouvons la cueillir tout en respectant l'environnement. C'est une plante vivace, qui repousse d'années en années. Nous nous assurons donc de cueillir en coupant les feuilles et les fleurs, sans les déraciner.



Une fois rentrés, nous lavons les feuilles soigneusement, et remplissons notre conserve de fleurs en boutons avec de l'huile d'olive, afin de les conserver plus longtemps.


Cette fête de l'année étant pour moi très reliée au vert et au renouveau, j'ai pour habitude de cuisiner à base de plantes sauvages que l'on peut cueillir depuis chez soi.


Cette année, j'ai réalisé :

- un pain à l'ail des ours (si vous avez lu mes précédents articles, vous aurez remarqué que nous réalisons toujours un pain spécial pour chaque célébration de l'année),

- une omelette à l'ail des ours : qui nous permet de garder les coquilles des oeufs et de les peindre avec les enfants pour décorer notre autel,

- un pesto à l'ail des ours, à déguster sur du pain frais,

- des petits sablés à la vanille et aux jeunes feuilles d'orties, pour une note sucrée et légèrement pimentée,

- une infusion de feuilles d'orties fraiches, ...


Voici donc quelques recettes pour Ostara :


Recette du pain à l'ail des ours :



Ingrédients:

500g de farine

Eau

15g de levure de boulanger, à réhydrater dans 20cl d'eau tiède

20cl d'eau tiède à part

Une cuillère à café de sel


Préparation :

Mélanger la farine et le sel dans un saladier. Rajouter le mélange eau/levure jusqu'à obtenir une pâte. Rajouter une partie des 20cl d'eau tiède, petit à petit, jusqu'à ce que la pâte soir lisse et collante. La sortir du saladier pour la pétrir pendant 20 minutes, à même la table, en prenant soin de l'avoir tapissé de farine avant.

Former un pâton, et le replacer dans le saladier. Couvrir le tout avec un linge humide, et laisser lever près d'un point chaud pendant 4 heures.

Pétrir à nouveau sur votre table, en y ajoutant les fleurs et feuilles hachées d'ail des ours, préalablement lavées et égouttées. Pétrir jusqu'à ce que tout soit intégré. Reformer le pâton, le déposer dans une cocotte allant au four, couvrir d'un linge humide et laisser lever pendant 2 heures près d'un point chaud.

Mettre au four pendant 30 minutes à 250°, avec un bol d'eau. Démouler et déguster !